11.04.2019 / votations / /

Le PDC Vaud recommande de voter OUI à la révision partielle de la loi sur les armes le 19 mai

En juin 2005, le peuple suisse a adopté les deux accords de Schengen et de Dublin. Ces accords doivent évoluer pour s’adapter à la nouvelle réalité criminelle. La Suisse a participé activement aux négociations et a pu trouver une solution pragmatique.

Ces deux accords sont extrêmement importants pour la sécurité et l’économie de notre pays. Grâce à Schengen, par exemple, les coûts de congestion sont réduits jusqu’à 3,2 milliards de francs par an. Il pourrait également y avoir un très important manque à gagner dans le secteur du tourisme. Sur le plan de la sécurité, la police suisse profite quotidiennement de la base de données commune, sans laquelle nos forces de l’ordre serait sourde et aveugle. L’abolition de Schengen coûterait à la Suisse jusqu’à 500 millions de francs par an en termes de sécurité. Le soutien à la révision de la législation sur les armes est donc nécessaire.

Le projet soumis au vote le 19 mai est raisonnable et équilibré. D’une part, les changements apportés à la loi sur les armes sont mineurs et tiennent compte de la tradition suisse du tir et des spécificités de l’armée, et, d’autre part, l’association à l’espace Schengen et au dispositif Dublin, importante pour la Suisse, est préservée.