19.03.2019 / Communiqués / /

Le PDC Vaud ne sera pas présent au second tour et se dirige résolument vers les élections fédérales

Réunis en assemblée générale ce lundi soir, les membres du PDC Vaud ont pris acte du résultat du premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. Tout en relevant l’excellente campagne menée par le candidat Axel Marion, ils ont constaté que les conditions ne sont pas réunies pour mener une campagne de deuxième tour convaincante. Fidèle à sa ligne centriste, le PDC Vaud laisse la liberté de vote entre les deux candidats PS et UDC.

Le PDC Vaud exprime des sentiments mitigés au terme de ce premier tour de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat. D’une part, il constate malheureusement que les suffrages recueillis sont en dessous des attentes. L’approche très clivante des alliances au pouvoir ainsi que les moyens disproportionnés investis dans la campagne ont de toute évidence eu une influence majeure sur l’électorat, conduisant à un vote compact dès le premier tour. D’autre part, l’impossibilité de mettre plus d’un nom sur les bulletins a conduit à raréfier le vote de sympathie dont bénéficient en général les formations centristes. Le PDC Vaud estime que ces différents éléments expliquent en bonne partie le résultat modeste enregistré hier.

Ceci n’enlève rien à la très belle dynamique de campagne insufflée par le candidat Axel Marion et les militants du PDC Vaud et des partis alliés. Reconnue de manière très large comme réussie, cette campagne a permis de thématiser la problématique du pouvoir d’achat des ménages, du soutien aux familles, des réformes nécessaires dans le domaine de la santé, de l’encouragement des PME ou encore de la transition écologique. Le PDC et le centre en général ont bénéficié d’une belle visibilité, encourageante pour les prochaines échéances. Selon Axel Marion, « cette campagne a été un magnifique moment de rencontre avec les Vaudoises et les Vaudois. Quel que soit le résultat, notre programme a été entendu et c’est un rendez-vous pris sur l’avenir ».

Au vu des constats exprimés, le PDC Vaud estime que les conditions ne sont pas remplies pour mener de façon convaincante une campagne de deuxième tour. Considérant sa ligne centriste, le parti renonce à prendre position pour l’un ou l’autre des candidats restants et laisse la liberté de vote à ses membres et soutiens.

Le PDC Vaud va désormais se consacrer à la préparation des élections fédérales du 20 octobre prochain, tout en poursuivant la récolte de signatures en faveur de l’initiative du PDC suisse pour un frein à la hausse des primes d’assurance maladie. Ces échéances permettront aux militants du PDC Vaud de poursuivre leurs engagements de terrain à la rencontre des Vaudoises et des Vaudois et de les convaincre de la justesse des solutions proposées par le Centre.