24.09.2019 / Article / /

Dossier électronique du patient : il faut une aide financière pour les médecins réclame Isabelle Tasset Vach eyrout

Le Temps |Le dossier électronique du patient verra-t-il le jour en 2020 ? Votre récent article le laisse penser (« La médecine va vivre une révolution » LT 03/06/19). Si avoir un DEP qui répertorie tout le parcours médical du patient est une excellente chose en termes de qualité du suivi et de réduction des coûts, son avènement n’est pas pour demain.

La loi de 2017 prévoit la mise en œuvre du DEP en 2020 (hôpitaux) et en 2022 (EMS). Mais rien n’incite les médecins en cabinet à le faire. Et c’est là que réside un énorme défi. Si certains ont informatisé leurs dossiers, ils travaillent tous avec des fournisseurs de logiciel de gestion différents. Ils devront donc extraire ces informations pour les intégrer dans ce NOUVEAU dossier du patient. Tandis que ceux qui travaillent depuis 20 ans avec des dossiers papier devront les saisir à la main dans le nouveau système.

Enfin, l’élaboration du DEP se fait au niveau de communautés intercantonales : quelle sera la compatibilité entre le DEP de Bâle et celui de Genève ? Il existe actuellement un e-dossier pour la vaccination : le masque de saisie est le même pour toute la Suisse mais il peine à s’imposer car les autorisations et codes d’accès sont fastidieux ; les médecins n’ont pas forcément le temps à disposition.

Le DEP a mis 10 ans à s’imposer aux Etats-Unis et ce, grâce à des incitations financières. Or, rien n’est prévu pour nos médecins. Il est dès lors utopique de penser que cela ira plus vite en Suisse.

Isabelle Tasset Vacheyrout

Co-présidente du PDC Vaud

Le Temps – 17 Septembre 2019 – Courrier des lecteurs