23.01.2018 / Communiqués / /

Le PDC Vaud soutient le remboursement des soins dentaires et refuse catégoriquement ‘No Billag’

Réunis en assemblée générale ce lundi, les membres du PDC Vaud ont pris position concernant les objets soumis au peuple le 04 mars. A une large majorité, ils ont décidé de soutenir l’initiative pour le  remboursement des soins dentaires. Quant à l’initiative dite ‘No Billag’, elle a été refusée à l’unanimité moins une abstention.

Relativement à la première, les membres du PDC Vaud auraient préféré pouvoir choisir entre le contre-projet présenté par le Conseil d’Etat – qui finançait 50% des soins dentaires des enfants jusqu’à 18 ans, qui prévoyait des aides pour les adultes ainsi que pour les aînés, avec un financement assuré par un prélèvement sur les salaires (moitié employé/moitié employeur) et une taxe sur les boissons sucrées – et l’initiative.
Compte tenu du fait que la majorité de droite du Grand Conseil a torpillé et fait couler le consensus négocié difficilement, faute de mieux, ils ont décidé de soutenir l’initiative plutôt que le statu quo, puisque l’enjeu en termes de santé publique est considérable. Des dents saines limitent le risque de maladies infectieuses et permettent de se nourrir de manière équilibrée, ce qui contribue aussi à réduire les coûts de la santé. Quelle que soit l’issue du vote, le Groupe PDC Vaud Libre interviendra dès le 6 mars au Grand Conseil soit pour une mise en œuvre adéquate de l’initiative en termes de bénéficiaires, d’organisation de la fourniture des prestations et de financement, soit en redéposant un projet dans ce sens.

Les membres du PDC Vaud ont par ailleurs logiquement rejeté à la quasi-unanimité l’initiative néfaste dite ‘No Billag’. Le PDC Vaud veut un service public fort et un paysage médiatique diversifié. La démocratie directe et la diversité culturelle et linguistique ont besoin d’une couverture médiatique neutre et équilibrée et d’un service public dans les médias. L’initiative populaire qui sera soumise au vote du peuple le 04 mars est une attaque directe à ce double principe. Pour le PDC Vaud, un service public indépendant et complet dans le secteur des médias est un facteur important de cohésion nationale. La SSR et la plupart des 34 radios et télévisions privées sous concession ne pourraient plus fournir leurs prestations, si l’initiative devait être acceptée. Ce serait laisser le champ libre aux télévisions étrangères qui y verraient l’opportunité d’exploiter un nouveau marché publicitaire.

Finalement, à l’unanimité moins une abstention, les membres du PDC Vaud acceptent l’arrêté fédéral relatif au nouveau régime financier 2021. Celui-ci vise à prolonger de 15 ans, jusqu’à fin 2035, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et l’impôt fédéral direct (IFD).
_________________________________________________________________
Pour tout renseignement complémentaire :
Isabelle Tasset Vacheyrout, Présidente, tél. 079 218 27 59
Gérald Cretegny, Vice-président, tél. 079 692 35 76
Axel Marion, Député, tél. 079 458 13 13
José Martinho, Secrétaire général, tél. 079 277 92 14