12.10.2018 / Communiqués / /

Le PDC Vaud dit clairement NON à l’initiative dite pour l’autodétermination, et soutien la modification de la loi fédérale sur le droit des assurances sociales

Réunis en assemblée ce mercredi à Prilly, les membres du PDC Vaud ont pris position concernant les objets soumis au peuple le 25 novembre. A une large majorité, ils ont décidé de rejeter l’initiative dite pour l’autodétermination et soutenir la modification du droit des assurances sociales.

Les membres du PDC Vaud estiment en effet que l’initiative de l’UDC est un auto-goal pour la place de la Suisse sur la scène internationale, qu’elle va à l’encontre de la tradition humanitaire de notre pays et qu’elle menace notre place économique.

A l’inverse, les membres du PDC Vaud ont plébiscité la modification de la loi fédérale sur le droit des assurances sociales, qui crée la base légale à une pratique déjà courante. La loi doit autoriser qu’en cas de soupçon de fraude à l’assurance, des détectives soient mandatés pour observer les assurés concernés. La grande majorité des assurés se comporte correctement mais la fraude augmente. Le PDC Vaud estime que pour protéger les bénéficiaires honnêtes d’un soupçon généralisé, il faut justement des instruments efficaces pour détecter les cas de perception de prestations indues.

Finalement, les membres du PDC Vaud appellent au refus de l’initiative populaire «pour la dignité des animaux de rente agricoles», estimant que la législation en vigueur prévoit déjà des incitations financières aux éleveurs de vaches à cornes, et que celle-ci permet également de protéger les animaux.